Sept femmes dans le top 20 Vitisphère

Pour la deuxième année consécutive, Vitisphère a sélectionné un top 20 des personnalités du vin qui auront marqué l’annéeAprès trois femmes distinguées en 2016, ce sont désormais sept personnalités féminines qui se trouvent dans la sélection 2017 de La Vigne et Vitisphère. Si la parité n’est pas encore atteinte, nous nous réjouissons de voir qu’elle progresse de belle manière.

Voici les femmes sélectionnées :

Marie Mascré, cofondatrice de l’agence Sowine. D’origine rémoise, cette passionnée de vin (et particulièrement de champagne) a beaucoup voyagé. Maîtrisant plusieurs langues (anglais espagnol japonais et allemand), elle est devenue experte en stratégie marketing et communication.

Anastasia Rocque, après avoir travaillé en Bourgogne et à Interloire, est devenue conseillère spécialisée en viticulture à la Chambre d’Agriculture d’Indre-et-Loire. Elle y a réalisé une étude sur les différents moyens de protection contre le gel.

Emma Bentley, consultante anglaise. Si elle a été distinguée cette année, c’est parce qu’elle est une des plaignantes de l’affaire Sibard. Cette histoire et son retentissement a permis de mettre en lumière le sexisme dont peuvent être victimes les femmes dans le monde du vin.

Anne Haller, déléguée à la filière vin de FranceAgriMer. Elle est l’interlocutrice privilégiée des vigneron·ne·s et des interprofessions qui souhaitent monter des dossiers de demande de subvention auprès de l’Union Européenne. Elle connait sur le bout des doigts les directives européennes et suit de très près leurs évolutions.

Valérie Lobry, directrice générale de Comexposium. Elle est aux commandes depuis quelques années de ce géant qui détient notamment le SIAL (Salon International de l’Alimentation), ou le Salon International de l’Agriculture, et qui a racheté en 2017 Vinisud et la World Bulk Wine Exhibition.

Sandrine Goeyvaerts, la présidente de notre association ! Nous citons ici Vitisphère : “le mot-clé #womendowine devint la base d’un mouvement qui s’est concrétisé avec la naissance de l’association éponyme Women do Wine [qui] compte près de 200 femmes travaillant dans le monde du vin qu’elles soient vigneronnes, œnologues, commerciales ou communicantes. Son but : donner une visibilité médiatique aux femmes du vin. Une initiative très actuelle après une année 2017 marquée par l’affaire Harvey Weinstein, ainsi que la mise en lumière médiatique de l’écriture inclusive, que Women do Wine pratique sur son blog.”

Enfin, chaque année est distinguée une “déception de l’année”, et cette année c’est une femme : Audrey Bourolleau, conseillère agricole d’Emmanuel Macron.

 

C’est avec une grande joie que nous avons lu ce classement !  Non seulement parce que notre projet est mis en lumière, et à travers lui toutes nos membres actives et à venir, mais aussi pour le pourcentage de femmes. En cette année 2017, qui a vu émerger une libération de la parole grâce à une actualité et des moment médiatiques forts, ce choix des femmes est très symbolique. Nous en profitons pour souligner l’exceptionnelle pugnacité d’Emma Bentley et nous félicitons chaleureusement toutes les femmes récompensées.

Sur ce blog, nous avons pour ambition de présenter des femmes du vins remarquables, nous espérons pouvoir vous présenter chacune des lauréates plus en détail prochainement.

 

Si vous avez d’autres femmes du vin que vous souhaitez mettre en lumière, voici les conditions de participation de notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + quinze =